+








Forte congestion du réseau Ethereum : Les frais de transactions dépassent les bornes

Le mois de février débute avec une forte appréciation des altcoins - Pendant que Bitcoin tente de renouer avec les 40000 USD, bon nombre d’altcoins enchainent des ATH. Cette appréciation n’est pas sans conséquence pour Ethereum : les frais de transactions ont augmenté significativement.

Le prix du gas explose

L’axe sur lequel le pionnier de l’Open Finance progresse est parsemé d’embûches. Avec le déploiement intégral d’Ethereum 2.0 (qui prendra probablement quelques années), la mise à niveau évolutive du réseau Ethereum lancée le 1er décembre n’est pas encore en mesure de satisfaire les utilisateurs.

Au cours des dernières 24h, le prix de l’Ether a augmenté d’environ 20 % et les frais moyens de transactions ont été évalués à 17,67 USD. Ethereum partage ses souffrances de congestion avec Bitcoin qui, lui aussi rencontre des problèmes de scalabilité sur son réseau.

Les exchanges décentralisés (DEX), qui pour la plupart reposent sur le réseau Ethereum, en souffrent un peu trop. Un simple swap sur Uniswap ou Sushiswap peut couter entre 40 USD et 75 USD de frais. Pour les projets de la DeFi (Finance Décentralisée) exécutant les contrats intelligents complexes, les frais associés à leur utilisation ont dépassé les 1000 USD. Cette montée en flèche de frais rend nombreux protocoles inutilisables pour les investisseurs occasionnels.

Vers des solutions pour réduire les frais ?

Pour éviter cette congestion du réseau, certains commencent à développer les solutions visant à contourner les frais de gas. C’est le cas d’Axie infinity, un jeu inspiré de pokemon qui a créé sa propre sidechain.

En dépit des problèmes de congestion des réseaux, les traders restent optimistes. Avant-hier vers 2 heures du matin, le cours de l’ether a touché pour la première fois les 1700$ pendant que Bitcoin testait les 38000 $.

Cette congestion du réseau profite aux mineurs, au cours du mois de janvier ils ont encaissé 830 millions de dollars dont 40 % des frais de transactions, soit 332 millions de dollars.

Le mois dernier, le développeur Tim Beiko a noté les progrès significatifs sur le réseau test de L’EIP–1559 (un mécanisme de Brulage pour réduire la volatilité des frais de transactions) qui rencontre malheureusement une forte résistance de mineurs. Ces derniers verront leurs revenus diminuer si cette solution est adoptée.

Ethereum a présentement du mal à supporter les transactions pendant que la DeFi pèse progressivement lourd sur le réseau. Les utilisateurs attendront-ils le déploiement intégral d’Ethereum 2.0 pour voir les frais de gas se réduire ? ou vont-ils migrer vers des solutions plus adaptées qui émergent ?  


Evan's Selemani

Issu du monde de l'informatique, je ne pourrai pas passer à côté de cette révolution technologique et financière. J'ai connu le Bitcoin en des circonstances un peu particulières où j'ai perdu beaucoup d'argent en pensant investir dans les cryptomonnaies.Depuis ce temps, j'ai décidé d'en faire mon sujet d'étude pour éviter les autres et moi-même de faire les mêmes erreurs