+








Acquérir des bitcoins en creusant dans les maths

"Creuser dans les maths". L’expression semble floue. Pourtant 2009 a vu naître une action donnant un sens à ce mot. Bitcoin est souvent considéré comme l’or numérique. Tout comme la pierre jaune, il existe un procédé permettant d’en détenir nativement grâce à une interaction entre sa blockchain et les pioches d’un tout nouveau genre.

Le minage

Le minage consiste à mettre à disposition au réseau Bitcoin une puissance de calcul fournie par des ordinateurs. Ceux-ci résolvent des calculs mathématiques dans le but de permettre au réseau d’arriver à un consensus sur la validité des transactions.

Bitcoin est un réseau décentralisé. Cela implique que n’importe quel ordinateur peut utiliser sa puissance pour participer au processus de validation des blocs. Des milliers d’ordinateurs entrent en compétition afin de libérer une empreinte numérique des données contenus dans chaque bloc. En moyenne, chaque 10 minutes un bloc est ajouté au réseau.

Satoshi Nakamoto, le mystérieux créateur de bitcoin, a prévu ce processus dans le but de rendre Bitcoin plus résistant aux attaques pouvant déclencher une double dépense. Au-delà de la sécurité du réseau, l’émission monétaire du bitcoin repose sur le minage.

Comme on peut le constater dans le système traditionnel, les banques impriment la monnaie sans respecter une règle stricte. Les politiques de gestion monétaire sont souvent adoptées sous l’impulsion des pouvoirs politiques. Il suffit donc qu’il y ait un changement de courant politique pour voir des mutations profondes dans la gestion de la monnaie. Elle devient ainsi un simple outil fonctionnant selon les caprices de "l’homme du moment".

Pour bitcoin, l’émission monétaire est règlementée par le protocole. A chaque validation de bloc correspond un nombre précis de bitcoins nouvellement créés. A l’occasion du halving, un évènement qui arrive chaque quatre ans environ, ce nombre est réduit de moitié. Ce qui signifie que plus le temps passe bitcoin devient plus rare. 

Au lancement du réseau, chaque bloc validé déclenchait la création de 50 bitcoins. Depuis, trois halving se sont succédés ; laissant ce nombre passer de 50 à 6.25 bitcoins aujourd’hui. Combinés aux frais des transactions inclus dans chaque bloc, les bitcoins générés grâce au minage constituent une incitation économique pour les mineurs. Cela encourage plus de personnes à participer à la sécurisation du réseau.

Dans les prochains articles, nous allons aborder d’une manière plus large ce qui se passe pendant le minage. Vous êtes donc au bon endroit si vous avez envie de comprendre le fonctionnement de la mine numérique du bitcoin.


Gloire W

Salut, c’est Gloire

J’entends parler du bitcoin et de sa blockchain en 2014. C’est après la bulle de 2017 que je m’y plonge avec passion, j’en fait mon sujet d’étude.