Kivéclair : promouvoir le bitcoin par l’aide et l’éducation

Inspiré par l’expérience de la BitcoinBeach et le succès retentissant de la torche Lightning ayant permis d’aider et former sur le bitcoin une douzaine des sinistrés de la dernière éruption volcanique du Nyiragongo, le projet Kivéclair ambitionne de s’étendre aux autres catégories sociales défavorisées et faire de Goma, la “bitcoin city” du Congo.

Éclairer le Kivu par le bitcoin et son Lightning Network 

Kivéclair, un acronyme regroupant les mots “Kivu” du nom de la région où se déroule projet et “éclair” en référence au réseau Lighting, est un projet qui a pour objectif d’assister financièrement la population locale défavorisée tout en facilitant son inclusion financière grâce au bitcoin et son réseau Lightning. 

Porté par 4 jeunes bitcoiners francophones attachés à Chainglob, ce projet ambitieux comporte deux volets : l’aide et la pédagogie. Ainsi, le projet permettra d’apporter de l’aide (en bitcoin) à 50 personnes défavorisées.

Chaque bénéficiaire sera équipé d’un téléphone portable permettant l’installation d’un portefeuille Bitcoin/LN. Il recevra ensuite deux fois par mois, pendant six mois, un don d’environ 25 USD en satoshis”; comme renseigne l’appel au financement lancé par Kivéclair. 

Ces bitcoins ne seront pas échangés en liquide. L’idée est de les faire circuler dans l’économie locale à travers les achats auprès des opérateurs économiques qui acceptent les paiements en bitcoin. 

Des efforts conséquents seront ainsi déployés dans le développement d’un réseau de commerces qui acceptent bitcoin à Goma afin d’accorder plus de choix aux 50 bénéficiaires. Sur le long terme, le projet contribuera à la réalisation des travaux d’intérêt public payés en bitcoin (Construction de toilettes publiques, puits, écoles, etc). 

Le projet Kivéclair est aussi pédagogique: il vise à apprendre aux populations de Goma ce qu’est le bitcoin, comment l’utiliser et tous les avantages liés à son utilisation. Ainsi, lors des versements des Satoshis, les bénéficiaires seront invités à participer à une petite formation sur bitcoin facilitée par les 4 porteurs du projet. Par la suite, un lieu dédié à l’éducation sur bitcoin à travers des meetups gratuits et formations gratuites sera érigé dans la ville. 

La genèse de Kivéclair

Le projet Kivéclair est une suite logique d’une torche Lightning lancée en Octobre 2021. En effet, après l’éruption volcanique du 22 Mai 2021 qui avait condamné à l’errance des milliers des citoyens dont les maisons avaient été détruites, Gloire avait lancé une torche Lightning visant à fournir l’aide essentielle à quelques sinistrés du volcan. 

Cette initiative a permis de mobiliser pas moins de 3 millions de Satoshis qui ont été distribués progressivement à 12 sinistrés le 24 octobre, le 07 Novembre et le 28 Novembre 2021. D’autres séances de distribution sont prévues au courant du mois  de Janvier 2022. 

Les distributions des Satoshis ont été accompagnées de séances d’éducation sur le bitcoin. Ainsi, en seulement quelques semaines, les bénéficiaires, qui sont pour la plupart des personnes pas suffisamment instruites, ont fait preuve d’une connaissance substantielle du bitcoin et de comment il contribue à l’inclusion et la liberté financière. 

Tout le monde peut financer Kivéclair

Kivéclair fait partie des projets qui témoignent de la capacité du bitcoin à servir d’instrument technologique et financier en faveur de l’inclusion et de la liberté financière pour tous. Un des piliers essentiels de sa réussite est l’accompagnement et le soutien des communautés. Ces dernières constituent le socle de l’adoption de l’invention de Satoshi Nakamoto.  

Avec l’accompagnement technique et logistique du Cercle du Coin, Indenodes, Nodl et JohnOnchain, Kivéclair a mis en place une infrastructure numérique adéquate pour mobiliser les fonds auprès de la communauté bitcoin les 80 000$ nécessaires à la mise en œuvre de deux premières phases du projet. 

Jusqu’à présent, le projet a reçu un soutien financier du Cercle du Coin, du podcast parlons bitcoin, Bigblock Datacenter, Galoy, Bitcoin Beach et plusieurs particuliers à travers le monde. Vous êtes une entreprise ou un particulier ? Vous pouvez aussi découvrir, participer au financement ou partager cette passionnante expérience aussi bien en Français qu’en Anglais

Avec le soutien de tous, la région du Kivu, mondialement connue pour ses violences armées interminables, les crimes odieux et la pauvreté qu’ils entraînent, peut devenir un puissant vecteur de la technologie financière portée par le bitcoin. Sa population jeune, connectée et curieuse, sa proximité avec le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda (où l’adoption du bitcoin est légèrement en avance), font de Goma une ville potentiellement apte à marcher sur les pas d’El-Zonte au Salvador. 

Si la torche Lightning d’octobre 2021 a permis d’éteindre les laves en apportant un peu d’aide aux victimes, Kivéclair veut pérenniser cette œuvre tout en posant les bases d’une adoption généralisée du bitcoin à Goma. 

Chainglob

Read Previous

La police nigériane extorque une importante somme d’argent en bitcoin

Read Next

Hausse de la demande des cryptomonnaies en Afrique