La Tanzanie en voie de lancer sa monnaie numérique

Après de prises de paroles publiques témoignant de l’intérêt croissant des politiques Tanzaniennes pour la crypto-monnaie, la Banque Centrale de la Tanzanie envisage de lancer sa propre monnaie numérique. Si ce projet arrivait à terme, il serait le deuxième de ce genre sur le continent, après le lancement de l’eNaira au Nigéria en octobre dernier.

La Banque Centrale du pays s’exprime enfin

Au cours d’une conférence réunissant les institutions financières de Tanzanie le 25 et 26 Novembre 2021, le professeur Florens Luoga, gouverneur de la Banque centrale de Tanzanie a fait savoir les ambitions de son pays vis-à-vis des monnaies numériques. Tout en annonçant la poursuite des enquêtes sur les crypto-monnaies et une réglementation relative, Luaga a annoncé que la Banque centrale Tanzanienne envisage de lancer sa propre monnaie numérique.

« Pour s’assurer que notre pays ne soit pas laissé pour compte dans l’adoption des monnaies numériques de la banque centrale, la Banque de Tanzanie a déjà commencé les préparatifs pour avoir sa propre CBDC. » a-t-il fait savoir à l’assistance.

Cette déclaration du gouverneur de la Banque Centrale Tanzanienne s’est faite en présence de la présidente de la Tanzanie. En Juin dernier, madame Samia Suluhu avait appelé la Banque Centrale de la Tanzanie à des enquêtes profondes sur les crypto-monnaies et la Blockchain en vue de comprendre comment son pays pourrait tirer des avantages économiques pour son peuple.  

Je sais que beaucoup de pays, y compris la Tanzanie, n’ont pas encore accepté l’utilisation des crypto-monnaies mais mon appel à la banque centrale est de commencer à suivre de près le développement de ces actifs. Les régulateurs Étatiques se méfient de ces actifs alors que notre peuple est déjà largement en avance sur le sujet. Ainsi ma demande à la banque centrale est d’anticiper les développements financiers et technologiques pour que nous ne soyons pas surpris par notre peuple“, avait-elle déclaré. 

La Tanzanie sur le pas du Nigéria

Si ce projet de la Tanzanie venait à se matérialiser, il serait le deuxième du genre en Afrique. En effet, le 25 octobre 2021, le Nigéria a lancé sa propre monnaie numérique de Banque Centrale appelée eNeira. Si la Central Bank of Nigéria fait état d’une adoption massive de cette monnaie numérique, des observateurs indépendants, y compris du Fonds Monétaire International s’inquiètent de la faible intégration de l’eNaira dans l’économie nigériane. 

En effet, en reliant l’eNaira a un compte bancaire existant, ce sont près de 38 millions des Nigérians sans compte bancaire qui ne peuvent pas utiliser l’eNaira. Une exclusion de 36% de la population adulte du pays que la Central Bank of Nigéria peine à corriger.

Bien plus, le Fonds Monétaire International qui note des risques importants de cyber-attaque contre l’eNaira, constate que cette monnaie numérique n’a pas d’impact considérable sur le coût du transfert d’argent en raison des écarts importants entre le taux de change officiel et le taux du marché

L’ambitieux projet de la Tanzanie de lancer une monnaie numérique de la Banque Centrale devrait s’inspirer de cette expérience du Nigéria pour bénéficier le plus possible aux citoyens Tanzaniens. Il faut tout de même noter que fondamentalement, une monnaie numérique de banque centrale, qui est par nature centralisée, est différente d’une crypto-monnaie comme Bitcoin. Si elle peut faciliter les transferts d’argent et renforcer l’inclusion financière, la monnaie numérique de Banque Centrale est toujours exposée aux restrictions des régulateurs et à l’inflation.

PARTAGER :

Stewart

Read Previous

6 Bitcoins pour sauver les 6 gorilles des plaines du Virunga National Park

Read Next

Nigéria : les observations du FMI au sujet du eNaira